"Des hommes, des terres, des projets"

Les 50 ans de la SAFER de l'Île-de-France !

En savoir +

La SAFER développe, protège et transmet les
entreprises agricoles

En savoir +

La SAFER facilite l'exploitation et la sauvegarde de la forêt

En savoir +

20/06/2017 | Les 50 ans de la SAFER Île-de-France



Il semble que ce soit l’achat d’une ferme à Mandres-les-Roses (94) par la Caisse des Dépôts et Consignations pour y faire des logements, alors que des horticulteurs expropriés de Créteil espéraient s’y réinstaller, qui aient déclenché la demande de la profession agricole de créer une SAFER en région parisienne.

Dès 1962, Monsieur André Marteau, président de la FDSEA de Seine-et-Marne, en avait exprimé le souhait au nom de quelques responsables professionnels conscients déjà des problématiques foncières que générait la croissance rapide de la Région Parisienne.

Mais l’agrément officiel de la nouvelle société fut long et difficile à obtenir. Depuis le dépôt des statuts en 1963, l’assemblée générale constitutive en 1964, jusqu’au premier exercice en 1968, cinq années de démarches ont été nécessaires pour obtenir une réponse favorable des pouvoirs publics.

Des incidents avec les maraîchers expropriés de Cergy en 1966, hâtèrent la sortie de l’agrément ministériel, finalement obtenu le 20 juin 1967.

Ainsi la création de la SAFER est-elle contemporaine de celle de l’Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne (AFTRP) en 1962, de la politique des villes nouvelles décidée en 1965 et du premier Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Parisienne (SDAURP) adopté lui aussi en 1965. C’est l’époque où Paul Delouvrier s’est vu confié par le général de Gaulle(1) la délégation générale du district de Paris.

Les recommandations du Ministère de l’Agriculture adressées à la nouvelle SAFER en juillet 1967 demeurent d’une étonnante actualité :

Tout en faisant œuvre utile en matière de restructuration foncière, la SAFER Ile-de-France sera amenée à se préoccuper particulièrement des conséquences du développement de l’urbanisme et de l’exécution des grands travaux publics sur les exploitations agricoles existantes. Elle aura donc un rôle essentiel à jouer en ce qui concerne le reclassement des agriculteurs expropriés. Elle se tiendra en liaison étroite avec les collectivités et les établissements participant à l’aménagement de la région parisienne.

Monsieur René Bignon, président de la Chambre d’Agriculture de Versailles, en fut le premier président, jusqu’en 1983. Monsieur Hervé Billet, agriculteur en Seine-et-Marne, préside la société depuis 1998, et par ailleurs, la Chambre régionale d’agriculture.

Bernard Collet, directeur de la FNSAFER, et la SCAFR assurèrent le lancement de la société dont les bureaux s’installèrent d’abord 2 rue de la Chaussée d’Antin, avant l’acquisition en 1975 des locaux actuels, 19 rue d’Anjou, dans le 8eme arrondissement où sont situés depuis longtemps le siège des principales organisations professionnelles agricoles.

Biens proposés par la SAFER

Propriété à l’est de Meaux surplombant la Marne

SEINE-ET-MARNE

En savoir plus →
Voir + d'annonces

Le territoire de la SAFER
de l'Ile-de-France

La SAFER de l'Ile-de-France
se réorganise...


Retrouvez toutes les informations en cliquant sur le lien suivant :